Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Robert Liris traduit un poème de Walt Whitman : à un historien

19 Janvier 2019 , Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #Littérature, #Histoire, #Psychohistoire

Robert Liris a proposé à Jean Pierre Siméon cette nouvelle traduction du poème de Walt Whitman « à un historien » : « Je trouve que l'expression poétique correspond aussi à l'écriture de l'histoire, ce que j'ai essayé de faire toute ma vie. Après tout, foin de la science et honni soit l'arrogance universitaire ! Pour moi écrire de l'histoire, n'est que plus ou moins joliment mentir avec son cœur ! Aussi soyons poètes et estimons-nous en propos choisis ».

À un Historien

You Who celebrate bygones

Toi qui as célébré les temps enfuis

Who have explored the outward, the surface of the races,

the life that exhibited itself,

Toi qui as exploré la ligne du dehors, l’apparence des races,

La vêture ostentatoire de la vie

Who have treated of man as the créature of politics,

               aggregates, rulers and priests

Toi qui as traité l’homme comme une créature des politiques,

sociétés, légistes et pontifes

I, habitan of the Alléghanies , treating of him as he is

himself in his own rights

Moi, l’indigène des Alleghanies, considérant l’homme tel qu’il est

dans l’absolu de ses droits

Pressing the pulse of the life that has seldom exhibited itself

               (the great pride of the man in himself),

Prenant le pouls de la vie qui s’est rarement révélé

               (Par  profond orgueil de l’humaine pudeur)

Chanter of personnality, outlining what is yet to be,

I project the history of the future.

Chantre de la personne, silhouettant l’avenir du présent,

Je le projette dans les racines du futur.

1860 Leaves of Grass, éd. traduction Gallimard 1960

Nouvelle traduction proposée : Robert Liris

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article