Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Album Dessins 20e

Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #Art, #Graveur, #Peintre, #album

Henri Goetz

Peintre et graveur français d'origine américaine, Harry Bernard Goetz (New York, 29 septembre 1909 † Nice, 12 août 1989) est l’inventeur à la fin des années 1960 de la technique de la gravure au carborundum. Goetz a exposé deux fois à Vichy : en 1977, invité par le Centre Culturel Valery Larbaud ; en juin 1986, invité par la galeriste Maria Piras et son Association pour la Recherche et la Promotion de l'Art Contemporain (ARPAC).

« Composition feutre » 

Dessin, feutre sur papier. Dim. :  300*375 mm, Sbg, feuille extraite d'un carnet à dessin (dentelure à gauche), pliure au coin inférieur gauche. Pièce offerte par l'artiste M… C… propriétaire de son cabanon au Cannet, dominant la baie de Cannes, où il passait les mois d’été. Provenance : P… L…, arrière-petit-fils de la logeuse de l’artiste.

Vendu - Sold

 « Composition encre »

Dessin. Dim. :  325*250 mm, Sbg, feuille extraite d'un carnet à dessin (trace de découpe en haut), salissures sur le bord gauche. Pièce offerte par l'artiste M… C… propriétaire de son cabanon au Cannet, dominant la baie de Cannes, où il passait les mois d’été. Provenance : P… L…, arrière-petit-fils de la logeuse de l’artiste. 

 

Jan Van Holthe

(Surabaya (Indonésie), 18 octobre 1923 † 1996)

« Portrait d'homme debout au chapeau » (1953)

Beau dessin au crayon, sbd, du peintre, dessinateur et sculpteur hollandais Jan Cornelis Van Holthe. Dim. : passe-partout 410*440 mm, le dessin 195*135 mm.

 

Louise Ibels (1891 1965)

(Nogent-sur-Marne, 11 décembre 1891 1965)

Demi-sœur du graveur Henri Gabriel Ibels dont elle est l’élève ainsi que de sa mère hollandaise, de Paul Bornet et de Bernard Naudin, Louise Ibels grave sur bois et surtout à l’eau-forte ainsi qu’à l’aquatinte des pièces exposées aux salons (des Indépendants, des Artistes Français, de la Gravure Originale en Noir, du Trait) dont « Cour de ferme en Auvergne » (Aquatinte, 1946, IFF1800, n°23b). Elle illustre John Gay (avec Paul Baudier), Léo Larguier, Gérard de Nerval, Verhaeren, Zola. Bibl. : Bénézit, vol. 7, p.317 ; IFF1800, vol. 11, p. 26-28.

« L'étang (Les Cévennes) » (1930)

Dessin, Lavis à l’encre par Louise Ibels. En bas au centre, titré Les Cévennes, SDbd Louise Ibels 1930, Au verso sur le carton d'encadrement étiquette avec mentions manuscrites à l'encre Dessin teinté de Louise Ibels | L'étang Cévennes. 1930. | [très admiré, m'a-t-elle dit, de feu son frère, Jean I.]

« Le chemin sur le plateau (Cévennes) »

Dessin à l’encre. Dim. : 185*330 mm (sans marge). Sbd Louise Ibels, Au verso sur le carton d'encadrement mention manuscrite à l'encre Le chemin sur le plateau | (Cévennes)

 

 

 

« St Cirgues (Haute-Loire) La vielle église » (1935)

Dessin à l’encre et lavis

par Louise Ibels. Dim. : 225*275 mm (sans marge). Sbd Louise Ibels et au dos mot(s) caché par un encollage suivi de 3 sept 35, Au verso sur le carton d'encadrement mention manuscrite à l'encre St Cirgues | (Haute-Loire) | La vielle église | 3 sept 1935

 

 

 

 

« Maison en ruine » (1940)

Dessin à l’encre. Dim. : 170*202 mm. SDbd Louise Ibels / 1940, Au verso sur le carton d'encadrement mention manuscrite à l'encre Le chemin sur le plateau /(Cévennes)

 

Monique Lancelot (1923 † 1982)

« Sevilla »

Dessin, Signé et titré en bas au centre, 535*735 mm. Sujet : Une des plus célèbres célébrations religieuses d'Espagne lors de La Semaine sainte de Séville en Andalousie.

 

Nello Lévy (1921 † 1992)

 (Viareggio (Italie), 26 janvier 1921 † 7 novembre 1992)

Nello Lévy, fils du peintre Moses Lévy

« Sans titre »

Dessin sur papier, le sujet (90*115 mm), Sbg vers le centre Nello Levy. Voir.

Frédéric Montenard

(Paris, 17 mai 1849 † Besse-sur-Issole, 11 février 1926)

Frédéric Montenard est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Pierre Puvis de Chavannes. Il expose dès 1872 au Salon où il présente régulièrement des paysages et des marines. En 1873, Frédéric Montenard fonde l'atelier des beaux-arts de Toulon avec les peintres Eugène-Baptiste Émile Dauphin, Gustave Garaud et Octave Gallian. En 1890, reçu chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire, il participe, avec Puvis de Chavannes, à la création de la Société nationale des beaux-arts. Montenard se fixe définitivement après la Première Guerre mondiale au château de la Croix de Bontar à Besse-sur-Issole. Il est nommé peintre officiel de la Marine en 1921. Musées : Besse-sur-Issole, Brignoles, Chantilly, La Rochelle, Marseille, Nîmes, Paris, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Sées, Toulon.

« En Vallouise »

Dessin à l'encre sur papier par Frédéric Montenard, au crayon titré en bg, sbd. Dim. : 194*282 mm. La vallée de la Vallouise, ou la Vallouise, est une vallée des Alpes françaises du massif des Écrins, département des Hautes-Alpes, région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle se situe dans le Briançonnais.

Lucien Pénat

(Vallon-en-Sully, 1er décembre 1873 Paris, 23 octobre 1955)

Après l'École des Beaux-Arts de Bourges, Eloi-Lucien Pénat entre à l'école des Beaux-Arts de Paris dans les ateliers du peintre Léon Bonnat et du graveur Jules Jacquet et obtient en 1902 le 1er Grand Prix de Rome en gravure. Vice-Président de la Société des Artistes graveurs au burin, Pénat participe à la fondation de la Société de la Gravure Originale en noir en 1913 avant d’être enrôlé lors de la Première Guerre Mondiale, de janvier 1916 à janvier 1919. Il expose au Salon des Artistes Français où il obtient diverses récompenses : Mention honorable (1896), Médaille de deuxième classe (1909), Médaille d’honneur (1930, La Femme à la coiffe). En 1926, l’Académie des Beaux-Arts lui décerne le prix de la Société française de gravure pour Le Christ d’après Bonnat. Officier de la Légion d’Honneur en 1938 (notice c-104876 ; Chevalier depuis le 22 août 1926), Pénat enseigne à l’école Nationale des Beaux-Arts de Paris, de 1934 à 1944, en charge de l’atelier de gravure en taille douce dès 1937. Bibl. : Marie-Anne Carade Lucien Pénat 1873-1955 peintre, dessinateur, graveur, Association des Musées Bourbonnais, 2007, 48 p. ; Clémenson, « Lucien Pénat, peintre et graveur » in Cahiers du Centre, Moulins, 1920 ; André Guy « Hommage à Lucien Pénat » in Les Cahiers Bourbonnais, HS, n°3, p. 21-26.

« Femme assise cousant »

Dessin au crayon noir et couleurs de Lucien Pénat, Sbg, 350*234 mm. Contrecollé aux coins sur carton blanc 410*295 mm, inséré sous portfolio avec fenêtre 475*345 mm.

 

Maurice Vaumousse (1876 1961)

Maurice Vaumousse (Paris, 30 octobre 1876 25 novembre 1961) Maurice Vaumousse apprend, très jeune la musique, et suit les cours de l’école des Beaux-Arts de Rouen avant de devenir un des premiers élèves de l’Académie libre du peintre rouennais Joseph Delattre (1858 1912) dont il deviendra l’ami. Violoniste dès 1901 au Théâtre de Rouen, il participe aux saisons estivales de Berck et Dunkerque où il fait connaissance du chef d’orchestre du Casino de Vichy qui l’embauche à partir de 1906. Vaumousse y joue jusqu’en 1914 avec pour chef Philippe Gaubert, Paul Paray… En 1906, il participe pour la première fois au Salon des Artistes Rouennais. Mobilisé en 1914, il ne reprend ses activités de violoniste et peintre qu’en 1919. Tous les étés, il joue à Vichy où il est surpris par la guerre en 1939. Il y demeure jusqu’en 1942, année de son retour à Rouen. Durant cette période, de 1919 à 1939, le peintre Vaumousse expose tous les ans au Salon des Artistes Rouennais et dans des diverses galeries (Galerie Moderne (Rouen, 1921), Galerie de Lille (à partir de 1922), Galerie Simonson (Paris, 1925), Galerie Sélection (Rouen, dès 1925). Musée : Paris (Musée du Luxembourg). Bibl. : Bénézit, p.74 ; Charles Kunstler in Le Figaro Artistique de mai 1928 ; Schurr, t. IV. Voir Album Vaumousse.

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :