Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Autour du diacre François de Paris et des convulsionnaires de Saint-Médard

17 Novembre 2020 , Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #18e siècle, #Art, #Autour d'une Estampe, #Graveur, #Histoire, #Psychohistoire, #Religion, #album

« Le Bienheureux François de Paris mort apellant et réapellant »

Estampe/Burin anonyme. Portrait du diacre Pâris tourné de trois-quarts à gauche, tenant un crucifix dans la main gauche. Sur le piédouche, [sic] Je couvriray ses ennemis de honte, et de | confusion, et sa couronne sera toujours | fleurissante sur sa teste, et ne se fletir a | jamais. Ps. 131. V. dernier. Au TC 112*65 mm. Pliure au coin supérieur droit, déchirure sur le bord inférieur avec manque sans atteinte au sujet.

« Le Bienheureux François de Paris, diacre et M.re Jérome Nicolas de Paris, conseiller au Parlement, agenouillés au pied d'un crucifix »

Estampe/Burin. Dim. : la feuille 125*68 mm, au TC 104*65 mm.

 

« Plan de l’église de Port Royal des Champs » (1806)

Dessin/Plan sur vergé établi par Gillet, annoté par son fils « Ce Plan a été fait en 1806, par mon père. | Les fouilles qui ont été faites depuis, ont procuré des | renseignements plus exacts. | R. Gillet | 1869 ». Dim. : 373*264 mm. L’encart collé, à gauche, avec noms et reprise d’une partie du plan, 252*177 mm.

 

« Augustin François Baillet prêtre » (19e)

Estampe anonyme. Portrait en buste de profil gauche dans un ovale avec l’inscription Augustin François Baillet prêtre | Né le 11 février 1749. Mort le 22 juin 1808. Posé sur un cartouche Il fut vraiment bon et plein de douceur, modeste dans son visage | réglé dans ses mœurs, agréable dans ses discours, et il s’était | éxercé dès son enfance en toutes sortes de vertus. | Mach. Liv. 2 Ch. 18. V. 12. Épreuve contrecollée sur carton (223*160 mm), épidermures sans nuisance pour la lecture. Dim. : au CP 207*137 mm, le sujet 175*113 mm.

« Paul Félix Joseph Baillet » (19e)

Estampe/Lithographie. Portrait, buste de 3/4 gauche, presque de face, dans un ovale. Au-dessous du sujet, centrée, l’inscription PAUL FÉLIX JOSEPH BAILLET | ancien Curé de St Severin. | Né à Nogent sur Seine, le 17 janvier 1759 | Mort à Paris, le 9 novembre 1831. | Il eut le don d’exhorter selon la sainte doctrine | (St Paul à Tile, 1…9.). En bas à gauche Lith. de Villain. Prêtre du Diocèse de Paris (ordonné vers 1784). Prêtre jureur, secrétaire du Presbytère de Paris (1797). - Vicaire à Saint-Séverin (1784- 1792), puis à Saint-Étienne-du-Mont (1795-1800) ; curé de Saint-Étienne-du-Mont (1800-1802), puis de Saint-Séverin (1802-1820). Notre épreuve : insolée, tâchée, déchirures ans les coins supérieurs gauche et inférieur droit avec manque, sinon sujet lisible. Dim. : la feuille 263*204 mm, le sujet 195*160 mm, avec lettre 235*160 mm.

« Nicolas Germain Cady » (1847)

Estampe/Lithographie. Portrait, dessiné par Courtin et lithographié par Villain. Buste de 3/4 à droite dans un médaillon ovale. Sous le sujet, à gauche Courtin del, à droite Imp. Par Villain, en-dessous, au centre CADY, (Nicolas Germain) | Second Vicaire de St Severin | Né à Courgis le 4 juillet 1773, décédé à Paris le 7 janvier 1847. Notre épreuve : chine (223*183, le sujet 197*155) appliqué sur bristol. Bibl. : Bdf… du 24 avril 1847, n°383.

« Jacques Euvrard » (1843)

Estampe/Lithographie par Bineteau d’après A. Martin-Buchère. Portrait, buste de 3/4 à gauche dans un ovale. Dans la planche, en bas au centre A. Martin-Buchère, en dessous du sujet, centrée, JACQUES EUVRARD | Prêtre Administrateur de la Paroisse de St Severin [à Paris] | Décédé le 24 janvier 1843, en bd Imp. de P. Bineteau [à Paris]. Dim. : la feuille 360*275 mm, le sujet 205*180, avec lettre h 240 mm. Bibl. : Bdf… du 29 avril 1843, n°644.

« Gabriel Siméon Girard » (1840)

Estampe/Lithographie imprimée par P. Bineteau pour Jacques François Gauderique Llanta (Perpignan, 1807 † Paris, 1864) « fournisseur attitré de l’imagerie religieuse de St Sulpice ». Bibl. : Bdf… du 29 août 1840, n°1219 ; Béraldi, vol. 9, p.185-186 ; IFF1800, vol. 14, p.372-, n°39. Hist. : Gabriel Siméon Girard (Orléans, 9 avril 1762 † Paris, 13 juin 1840), premier vicaire de St Severin à Paris, ancien chanoine régulier de la Congrégation de France. Notre épreuve : la feuille 330*237 mm, le sujet 220*185 mm.

« Antoine Constantin Grégoire » (1840)

Estampe/Lithographie, chine appliqué (255*201, le sujet 175*160) sur bristol. Dessin d’A. Martin lithographié par Étienne Mantoux. Portrait du curé Antoine Constantin Grégoire (Santeau, 7 avril 1770 † Paris, 29 septembre 1841) qui serait l’auteur d’un Examen de la conduite schismatique de M. l’Archevêque de Paris, envers M. Debertier, ancien évêque de Rodez ; testament spirituel de ce dernier, suivi de quelques détails sur la mort de M. Baillet, ancien curé de Saint-Severin, 1832, in-8, 95p. Nota : Claude Debertier (Clermont-Ferrand, 22 mai 1750 † Paris, 19 octobre1831) démissionna en 1801 de sa charge d’évêque constitutionnel de Rodez pour exercer à Paris. Proche des jansénistes, il refuse de condamner les Cinq propositions attribuées à Jansenius et d’accepter la Bulle Unigenitus ; il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Buste de 3/4 à droite, le regard tourné vers la droite. Dans la planche, en bg A. Martin ; sous le sujet, à droite Lith. de Mantoux, r. du Paon. En-dessous, au centre Antoine Constantin Grégoire | ancien curé de Mont Liard, Diocèse d'Orléans. Notre épreuve : salissures, auréole d’humidité en bas dans la marge, sujet lisible. Bibl. : Bdf… du 17 octobre 1840, n°1439 ; « Notice sur l’abbé Grégoire » in L’Ami de la Religion, 22 mai 1841, n°3440. Étienne Mantoux (Mâcon, 1794) rachète le fonds de Guyot après sa faillite et s’associe à Cheyère (1822). Il fait commerce des pierres de Münich et de tous les objets nécessaires à la lithographie ; il a contribué par ses notes au Traité complet de la lithographie ou Manuel du lithographe de Chevallier et Langlumé, et, obtient son brevet le 1 juin 1824 qu’il exerce au n°1 de la du Paon St André à Paris jusqu’au 6 mai 1856.

« Nicolas Isoard Curé de la Paroisse de Ste Marine »

Estampe/Burin anonyme représentant le curé de la Paroisse de Ste Marine (ancienne église de Paris qui était située dans l'Île de la Cité, près de la cathédrale Notre-Dame, jusqu’à sa démolition en 1866), Nicolas Isoard (20 novembre 1675 † 2 août 1737) enrichie au verso d'un texte autographe à l'encre noire il est évident que le formulaire infidéle et calomniateur d'Alexandre VII et la Constitution Unigenitus antichrétienne et séditieuse de Clément XI… Dieu le voit et il en tirera vientôt vengeance. Dim. : sujet 125*75 mm. Tâchée à gauche, déchirure sur bord supérieur

« Henry Jabineau prêtre »

Estampe/Burin par Demonchy (Paris, 1746 † 1815 ?) d’après S Bauvais [Beauvais]. Hist. : Henry Jabineau (Étampes, 30 mars 1724 † Paris, 10 juillet 1792), membre des Prêtres de la doctrine chrétienne (Doctrinaires), janséniste, puis avocat français. Sous le TC à g Peintre par S. Bauvais, à d Gravé par Demonchy. En-dessous la lettre Henry Jabineau | Prêtre de la Doctrine chrétienne | Né le 30 mars 1724, mort le 10 juillet 1792. | Qui ad justitiam erudiunt multos, fulgebant | quasi stella in perpetuas æternitates. Dan., 12. [Ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre resplendiront pendant des éternités sans fin. Livre de Daniel, XII]. Dim. : au TC 200*165 mm. Tâches dans les marges.

« Jean Juglar » (19e)

Estampe/Gravure au Pointillé par Dien d’après Kimly. Portrait de Jean Juglar (St André (Senez, Alpes-de-Haute-Provence) 17 juillet 1731 † 20 décembre 1819), buste de 3/4 à gauche presque de face dans un ovale sur fond rectangulaire au-dessous duquel, à gauche Kimly  pinx., à droite Dien Sculp, en dessous, centrée l’inscription JEAN JUGLAR | Curé du Diocèse de Senez | Chapelain | de l'abbaye royale de Val de Grâce, In memoria eterna erit Justus. Ps. III. Bibl. : Notice historique sur M. Jean Juglar prêtre du diocèse de Senez, in 8°, Paris, 41p. Un Kimly est cité, en 1819, comme éditeur au 7 quai Voltaire à Paris. Dim. : la feuille 237*167 mm, le sujet 179*149 mm, avec lettre 224*149 mm. Épidermures.

« Pierre Nicole » (19e)

Estampe/Lithographie d'après un tableau de Port Royal. Portrait d’un des principaux auteurs jansénistes, Pierre Nicole (Chartres, 19 octobre 1625 † Paris, 16 novembre 1695), buste de 3/4 à gauche, le regard tourné vers la droite, dans un ovale au-dessous duquel PIERRE NICOLE. | d'après un tableau provenant de Port Royal., en bas à gauche Hesse del. Nota : Un portrait de Pierre Nicole imprimé Chez Paul Petit est mentionné, sans autre précision, dans le Bdf… du 24 décembre 1842, n°1858. Notre épreuve : petites tâches, état d’usage. Dim. : la feuille 28*21 cm, le sujet 147*114 mm, avec le texte 205*114 mm. Peintre et lithographe, élève de son frère Il s’agit probablement du portraitiste et lithographe Henri Joseph Hesse (Paris, 1781 † 1849), un élève de David et Isabey qui exposa au Salon entre 1808 et 1833 où il fut récompensé en 1810 et 1833). Son frère et son élève, Nicolas Auguste Hesse (Paris, 28 août 1795 † 14 juin 1869) entré en août 1811 à l'école des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier du baron Gros, Prix de Rome en 1818), plusieurs fois récompensé et distingué (médaille de 1ère Classe en 1838, chevalier de la Légion d’Honneur le 5 mai 1840, membre de l'Institut en 1863 fut le peintre officiel du règne de Louis-Philippe) ; il a dessiné des cartons pour des vitraux de la cathédrale de Clermont restaurés par Thevenot. Bibl. : Bellier, vol. 1, p. 765-766 (N. & H. J. Hesse) ; Béraldi, vol. 8, p. 116 (H. J. Hesse) ; IFF1800, vol. 10, p. 381 (Nicolas Hesse).

« M. Prompsault » (1841-1843)

Estampe publiée dans la Biographie du clergé contemporain par Un solitaire [l'abbé Hipp. Barbier (1808 † 1864)], 1841-1843, 5 vol. Portrait, buste de 3/4 à droite presque de face de l’abbé et auteur Jean-Henri-Romain Prompsault (1798 † 1858). Au-dessus du sujet Biographie du Clergé Contemporain ; sous le sujet, à gauche Tailland sc., en-dessous centrée M. PROMPSAULT, en bas à droite A. Appert Edit. Passage du Caire 54. Notre épreuve : tâches, auréole d’humidité en bas à gauche dans la marge, bords irréguliers. Dim. : la feuille 308*224 mm, le sujet 80*75 mm, au CP 185*135 mm.

« Jean-Louis Rondeau » (1832)

Estampe/Lithographie imprimée par Villain. Portrait, buste de 3/4 à gauche dans un ovale au-dessous duquel l’inscription JEAN-LOUIS RONDEAU | Prêtre de l'ancienne Congrégation de l'Oratoire du Clergé de St Severin | Né à Fontainebleau le 21 mars 1759, décédé à Paris le 3 juillet 1832. | Il a enseigné la voie de Dieu dans la vérité | (Matth. 22-16). En dessous, au centre A Paris, chez Mme veuve Pillot-Lenoir, rue St-Jacques, n°6, à gauche Lith. de Villain [Paris]. Bibl. : Bdf… du 3 novembre 1832, n°717. Notre épreuve : tâches, auréole d’humidité dans la marge inférieure à gauche, sans atteinte au sujet, bords irréguliers. Dim. : la feuille 300*237 mm, sujet 195*155 mm, avec lettre 241*155 mm.

« Gérard Rousse chanoine d'Avenai »

Estampe/Burin & eau-forte anonyme collé sur carton. Sous le sujet Mr Gerard Rousse, Chanoine d’Avenai | né à Hauteville Dioces de Reims. mort à Avenai le 9. May | 1727. âgé de 52 ans. Deux bandes de papiers collés encadre la gravure le long des bords gauche et droit. Le support cartonné 220*165 mm, au TC 176*144 mm. Apparenté aux jansénistes, des miracles sur son tombeau sont attribués au prêtre janséniste Gérard Rousse. BE d’usage.

« Jean-Baptiste Sanson prêtre » (1798)

Estampe/Gravure par Augustin de St Aubin (Paris, 3 janvier 1736 9 novembre 1807) d’après Bernard Duvivier (1762 1837). Portrait, buste de profil droit dans un ovale sur un cartouche avec l’inscription Jn-Bte SANSON Prêtre. | Né à Auneau près chartres le 25 avril 1724. mort à Paris | le 25 janvier 1798. Sous le sujet, dans la cuvette, à gauche B. Duvivier Del. 1798, à droite A. St. Aubin Sculp, en dessous centrée Le Seigneur l’a rempli de l’esprit d’intelligence et il a répandu comme | une pluie abondante les paroles de la Sagesse. Ecc. 39. Jean-Baptiste Sanson, janséniste, s’est opposé à la Bulle Unigenitus, et, a tenu des conférences sur l’Apocalypse de la fin de 1793 à 1794. Notre épreuve : Sur vélin, coupée aux limites supérieure et inférieure de la cuvette (200*130 mm ; dimensions de l’exemplaire de l’ENSBA : 203*130 mm à la cuvette (n° d’inventaire PC 12126, Legs : Gatteaux). Bibl. : Portalis, vol. 3, p. 459, n°155. Petite déchirure dans la marde du coin supérieur droit lui-même plié.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article