Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Les Travailleurs de la mer, M. Desboutin (1823-1902) d’après J. Israëls (1824-1911)

7 Octobre 2008 , Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #Autour d'une Estampe

 

 

Pointe sèche ; La feuille h. 187*276, au TC 145*189, au CP 175*210 ; Sous le Trait Carré à gauche « J. Israëls pinx » à droite « M. Desboutin sc. » en dessous « Exposition universelle », en bas à gauche « Gazette des beaux-arts » et à droite « imp. Eudes. ».

Hist. : Publiée par La Gazette des beaux-arts d’octobre 1889.

Bibl. :

Maurice Hamel, « Les écoles étrangères », Gazette des Beaux-arts, octobre 1889, pp.372, 374.

Noël Clément-Janin, La Curieuse Vie de Marcellin Desboutin, peintre, graveur, poète, H. Floury, Paris, 1922, Monographie illustrée de 41 planches avec un catalogue de l'œuvre gravé [246 numéros] : La pointe sèche figure sous le numéro 1 de la Liste des gravures de reproduction p.255 avec le titre « Amarreurs (Les) ».

Beraldi ignore ce numéro dans son catalogue Desboutin ; ce n’est d’ailleurs pas la seule omission puisqu’il ne recense que six gravures d’interprétation hors les Fragonard alors que Noël Clément-Janin en cite plus de trente.

 

La Gazette des Beaux-arts demande à Desboutin une pointe sèche afin d’illustrer le deuxième article de Maurice Hamel sur l’Exposition Universelle de 1889, « Les écoles étrangères » Gazette des Beaux-arts, octobre 1889 pp.368-388 ; le premier article ayant été illustré par Louise Breslau avec une pointe sèche originale. Le choix de l’œuvre et de l’artiste s’impose naturellement par la position de M. Hamel :

« Que l’on considère la page maitresse d’Israëls, les Travailleurs de la mer,… sous le vif de l’exécution qui reproduit le flux et la vaguesse mouvante de la vie, on trouvera toujours une plénitude de substance, une science impeccable à construire des figures, à modeler l’atmosphère, et derrière ce voile flottant, des êtres qui palpitent et respirent… Je ne crois pas qu’Israëls ait jamais créé d’œuvre plus robuste et plus simplement émouvante que les Travailleurs de la mer… son aptitude à révéler l’âme et l’habitude des êtres et ce goût discret d’intimité qui nous fait pénétrer dans la vie des humbles… ».

 

Outre des gravures dans le texte, La Gazette des Beaux-arts a publiée une eau-forte originale de M. J. Israëls « Enfants sur la plage », (avril 1879).

 

Marcellin Desboutin, peintre, graveur à la pointe sèche et écrivain français, né à Cérilly (Allier) le 26 août 1823, mort à Nice le 18 février 1902.

 

Jozef Israëls est né à Groningue le 27 janvier 1824.

 

Voir notre Catalogue des oeuvres disponibles. Des ventes ou échanges de gravures de Desboutin ou de Jozeph Israëls peuvent être en cours.

Cette notice s'inscrit dans le cadre de notre "Essai d'un Index des peintres en Auvergne et Bourbonnais (1830-1939).

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

artprice


 

 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article