Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Objet d'Histoire 1 Union Européenne et Finance

21 Août 2013 , Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #Psychohistoire

Par Robert Liris.

 

Origine métaphorique du concept psychohistorique d' « objet d'histoire. »

Représentation visuelle simplifiée. 

 

Origine métaphorique du concept psychohistorique d' « objet d'histoire. »  

 

La métaphore destinée à préciser la notion d’ « objet d’histoire » OdH est empruntée à la géologie et à l’astrophysique. Une planète, ou une étoile, se constitue par accumulation ou, plus savamment, par accrétion de poussières cosmiques errantes.

Le phénomène de l’accrétion en astrophysique ou en géologie est une concentration par accumulation autour d’un centre attractif. L'accrétion océanique consiste dans la production de croûte océanique à partir d'un rift d'une dorsale océanique, par épanchement de laves de nature basaltique. En astrophysique l'accrétion est une agrégation de matière stellaire et d'objets; une capture de poussières d’étoiles sous l'effet de l'attraction gravitationnelle. 

Dans cet univers existent des disques d'accrétion tourbillonnants autour des trous noirs qui « aspirent » la matière les environnant. Ils sont décelés par les rayonnements intenses qu'ils émettent sous l'effet de cette accélération (rayonnement synchrotron). Le concept d’objet d’histoire à la façon de l’objet stellaire contient de manière analogique les notions d'accumulation, d'interférences aléatoires, et de risques d'implosions ou d'explosions centrifuges, d'effondrements centripètes, d'amnésie (trou noir).

Un OdH fait de bribes de souvenirs à l’échelle individuelle ou à celle d’un groupe peut être aussi instable qu’un corps physique errant dans l’espace. Il peut s’effondrer et se disperser : c’est l’amnésie d’un peuple ou d’un individu. Il peut imposer ou exploser à la façon de l’Autriche-Hongrie et de l’Empire allemand en 1918. Les éléments dispersé et épars par la violence peuvent être capturés par un autre noyau gravitationnel et constitués un autre OdH. L’Allemagne de Weimar ayant implosé est devenu le IIIe Reich qui, à son implosion, deviendra l’Allemagne Fédérale constituant un des noyaux durs attractifs de « l’Odh Union Européenne » en accrétion constante et fort menacée par le trou noir du monde globalisé dont la gouvernance politique est maintenue en cohérence par une énergie noire qui la contient : l’argent.

La Banque centrale européenne en 2008 a pu verser dans le tonneau des Danaïdes de l’U.E. jusqu’à 100 milliards d’euros. A la merci de la créativité spéculative des banques, une Union à plusieurs têtes doit sa cohésion institutionnelle et son maintien économique à la finance. Or les banques n’assainissent leurs bilans qu’avec prudence, à leur convenance stricte. Le crédit irrigue moins les périphéries méridionales appauvries de l’Union. Cette dernière est en proie a un très probable ralentissement conjoncturel dont on ignore la durée. Le danger n’est pas dans l’immédiat une implosion mais la désillusion et la désespérance de groupe face à l’avenir européen Qui n’exerce plus sa force attractive vers son centre. Ainsi se refroidit un Objet d’Histoire, ceux qui le peuplent auront tendance à cultiver la nostalgie et se détacher de l’idéal des « pères fondateurs » de l’Europe unie.

Représentation visuelle simplifiée.

 

L’Union Européenne agrège des états attirés par une force politique économique centripète. Cette accrétion culturelle et politique les maintient. Cependant la « matière noire peu visible » (la Phynance) empêche, en fait pour l’instant, les forces centrifuges de détruire cet équilibre précaire de la construction en cours.

PH Union-EuropeenneLa série OdH peut comporter de tels visuels pédagogiques destinée aux travaux pratiques de l’enseignement secondaire pour fixer et favoriser une mémorisation. Leur utilisation n’est pas libre de reproduction sans citation du site de référence et de l’auteur de la figure ainsi que du texte. Robert-l. Liris

 

L’Histoire peut-elle rendre compte des dangers des phénomènes accumulatifs mémoriels ? La mémoire humaine peut-elle supporter les traces mnésiques accumulatives du passé ? L'oubli est une fonction fragile, comme le déni, plus individuelle que collective. Peut-on vivre en trompant l’oubli ? Au niveau de l'inconscient collectif, l’invisible matière noire en expansion qui enserre notre monde universel, en cas d'effondrement paranoïaque d'une civilisation donnée après une défaite peut aussi en politique déchainer l’apocalypse ultime révélation de toute fin future de l’éclair d’intelligence incrée. Ce péril est stimulé au XXIe siècle de notre monde par la communication globalisée et instantanée des images et des sons. La pulsion terroriste collective et suicidaire est une manifestation éruptive inéluctable et répétitive des Objets d’Histoire ; mais…. la fin de l'histoire viendra d'abord de nous !

 

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article