Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Montdory l'interprète de Corneille

Comédien, Guillaume Desgilberts, ou "Dosgilbertz" dit Mondory ou Montdory, est baptisè à Thiers (Puy-de-Dôme) * le 13 mars 1594.
Fondateur et le directeur de la troupe du  Théâtre du Marais en 1634, avec laquelle il monte les premières pièces de Corneille (1606-1684) de "Mélite" au "Cid" où il tient souvent le rôle clé ** (c'est le Rodrigue de la première du Cid en janvier 1637).
Sa paralysie la même année, privant la troupe de sa vedette, consacre le déclin du Théâtre du Marais  au profit de l'Hôtel de Bourgogne (bien que la première d'Horace la tragédie qui suit "Le Cid", ait été vraisemblablement donnée au Marais, avec Floridor (1608-1671) dans le rôle titre).
Le graveur Abraham Bosse (1604-1676) l'aurait représenté sous les traits d'Hérode, personnage central du frontispice pour l'édition original (1637) de la pièce "Mariane" (1636) du poète creusois Tristan l'Hermite (1601-1655).
Paralysé de la langue et du bras droit, suite à une attaque lors d'une représentation du"Cid" en août 1637, il part, fin avril 1638, pour une cure de 6 mois à Bourbon-l'Archambault (Allier) avant de rejoindre Paris sans que son état ne se soit améliorè.
Le comédien Montdory n'était plus que "Guillaume Desgilberts, écuyer, sieur de Montdory, maître d'hôtel ordinaire du Roy".
Le noble Montdory meurt à Thiers ou à Escoutoux (Puy-de-Dôme) entre le 17 novembre 1653 & le 14 novembre 1654.

* Registre des baptèmes de la paroisse Saint-Genès, annèè 1594, mois de mars (Archives municipales de Thiers).
** « Montdory, homme cultivé, acteur intelligent... le génie d'acteur est alors pour les Parisiens une révélation » (Pierre Voltz, La Comédie, 472 p., Coll. U., A. Colin, 1964.
 

Bibliographie :
Élie Cottier, « Le Comédien thiernois Montdory », in L'Auvergne littéraire n° 90, 1937, p. 3-33.
Élie Cottier, Le Comédien auvergnat Montdory, introducteur et interprète de Corneille, 270 p., ill., dessins de Paul Cheyron, Impr. Mont-Louis, 1937. 

 

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :