Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog d'HABEO Art et Estampes

Un témoin du XIXe siècle, Paul Renouard (1845-1924)

5 Novembre 2008 , Rédigé par Hughes Brivet Publié dans #Graveur

Dessinateur, artiste peintre, graveur la pointe sèche et à l’aquatinte, aquafortiste, lithographe, xylographe, Charles Paul Renouard est connu sous le nom de Paul Renouard. Né le 5 novembre 1845 à Cour-Cheverny, il devient l’élève d'Isidore Pils à l'École des arts décoratifs de Paris et collabore à plusieurs revues et journaux. Ses suites le rendent célèbres, en particulier « Rome pendant la semaine sainte, dessins » (Paris, Boussod et Valadon, 1891, 149 p).

Il est par deux fois médaillé d'or aux Expositions Universelles de Paris de 1889 et 1900.

Secrétaire de la Société Nationale des Beaux Arts et professeur à l'École des Arts Décoratifs en 1903, le Musée National du Luxembourg lui consacre une Grande rétrospective en 1904.

Paul Renouard décède à Paris le 2 janvier 1924.

La Gazette des Beaux-arts a également publié :

« M. Paul Renouard et l'Opéra » de Jules Claretie (mai 1881, pp.435-455).

« Artistes contemporains – Paul Renouard » de Clément-Janin (1905, pp.223-232).

La Gazette des Beaux-arts publie :

La Grand’mère (1877, eau-forte).

La Laitière (1880 eau-forte d'après son tableau)

Visite de Nicolas II au « Reliquaire » des Invalides (1896,  eau-forte originale).

Pluie d'orage à l'Exposition (1901, photogravure d’un dessin par M. Paul Renouard au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts).

Figurante du théâtre de Drury-Lane à Londres (1905  pointe sèche originale).

 

Bibl. :

Beraldi, Les graveurs du XIXe siècle, 1891, vol.11, pp.186-189.

Armand Dayot, Le long des routes : récits et impressions, Paris, Flammarion, 1897, pp.250-269.

Benezit, Vol.VII, p588. « Renouard est un documentaire et laissera sur notre époque un vaste reportage dessiné des plus piquants… on originalité est d’apporter dans l’observation une vision spirituelle et humoristique sans tomber dans la déformation caricaturale… Paul Renouard ne se contente pas de Paris ; voyageur infatigable… c’est le Juif-Errant de l’illustration ».

Janine Bailly-Herzberg, Dictionnaire de l'estampe en France 1830-1950, Arts et Métiers Graphiques, 1985, p.279. « L’œuvre gravé de Renouard… autant de témoignages sur les années 1880-1920 ». sur www.paulrenouard.com.

 

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article